Acapulco (finale) : Stefanos Tsitsipas – Alexander Zverev

Dernières confrontations

Ces deux joueurs de l’élite se sont déjà affrontés 6 fois (dont 5 fois sur dur), entre 2018 et 2020.

Alexander Zverev a remporté la première confrontation, jouée à Washington en 2018, tandis que Stefanos Tsitsipas a gagné les 5 matchs suivants.

On notera que c’est la première fois qu’ils s’affronteront lors d’une finale d’un tournoi ATP.

Historique dans ce tournoi

C’est la première fois que Stefanos Tsitsipas participe à cet ATP 500 d’Acapulco.

Alexander Zverev, quant à lui, joue ce tournoi pour la quatrième année consécutive. C’est la deuxième fois qu’il atteint la final, après 2019 où il n’avait pas réussi à soulever le trophée (défaite face à Nick Kyrgios).

Parcours dans cette édition

Cette semaine, Stefanos Tsitsipas s’est imposé face à Benoit Paire, John Isner, Felix Auger-Aliassime et la pépite Lorenzo Musetti. Le Grec n’a perdu qu’un set au passage (face à Auger-Aliassime).

De son côté, Alexander Zverev a décroché sa place en finale après des victoires sur Carlos Alcaraz, Laslo Djere, Casper Ruud (sur forfait) et Dominik Koepfer.

Analyse

Nous avons la finale tant attendue. Stefanos Tsitsipas, 5e mondial, face à Alexander Zverev, 7e mondial. Sortez les popcorns pour le spectacle, et le café pour rester éveillé à 4 heures du matin (heure Française).

Le niveau de ces deux grands joueurs est assez proche cette semaine, et cela me fait dire que nous devrions assister à une rencontre accrochée. Sincèrement, il va être difficile de sortir facilement un vainqueur, c’est pourquoi je vais m’accrocher à quelques détails.

Tout d’abord, nous avons affaire à deux joueurs qui servent très bien depuis le début de la semaine. Statistiquement parlant, Stefanos Tsitsipas sert des premières balles un peu plus performantes. En effet, il a réussi à dépasser les 80 % de points dessus dans 3 des 4 matchs de la semaine, contrairement à Alexander Zverev qui a flirté avec les 70 % (ce qui est tout de même pas mal).

Aussi, l’Allemand concède un peu plus d’occasion sur ses jeux de service (15 balles de break concédées en 3 matchs, pour 9 sauvées). Le Grec n’a concédé 5 balles de break cette semaine (pour 3 sauvées). Cependant, soyons objectif, excepté Felix Auger-Aliassime, Tsitsipas n’a pas vraiment eu d’adversaire incroyable à la relance (Paire fantomatique, Isner le ace-bot et Musetti touché physiquement).

Notons par ailleurs qu’Alexander Zverev réussi bien plus d’aces (une moyenne de 7 par match, contre 4,5 pour Tsitsipas), et c’est une arme à ne surtout pas négliger.

Lorsque les échanges s’engagent, ces deux joueurs ont réussi à prouver qu’ils étaient des joueurs de haut niveau. Stefanos Tsitsipas a montré qu’il avait toujours la capacité à lâcher des coups explosifs des deux côtés, mais également à renvoyer de nombreuses balles. Sa bonne défense pourrait d’ailleurs forcer Alexander Zverev a en mettre un peu plus et à commettre plus de fautes. Cependant, Stefanos Tsitsipas a aussi été contraint de réaliser de nombreuses fautes directes cette semaine, surtout lorsqu’il était amené à prendre des initiatives (lorsque cela passe, c’est monstrueux, mais c’est moche lorsqu’il se foire).

Stefanos Tsitsipas a également réussi à proposer un tennis très offensif. Il a su faire parler sa puissance et effectuer de nombreuses montées au filet. C’est évidemment des armes intéressantes face à Alexander Zverev, même si je pense que ce dernier pourra répondre plus d’une fois. En effet, les très bonnes longueurs de balle de l’Allemand pourront lui permettre de garder Stefanos Tsitsipas à distance. Zverev est également capable de faire parler sa puissance, en coup droit comme en revers, et cela pourrait lui permettre de remporter de nombreux points. On l’a d’ailleurs bien vu face à Auger-Aliassime, le Grec pouvait souvent être dépassé lorsque les puissants coups du Canadien restaient à l’intérieur du court.

Tennistiquement parlant, il est donc difficile de les départager. De ce fait, il est également important de prendre en compte les éléments qu’il y a autour.

Nous pourrions imaginer Stefanos Tsitsipas avoir un avantage psychologique sur Alexander Zverev. Il faut dire que le Grec reste sur 5 victoires consécutives face à l’Allemand. Néanmoins, je préfère nuancer ces dernières victoires étant donné qu’elles se sont produites durant une période peu glorieuse pour Zverev. Il n’était effectivement pas au top sur le plan mental. Depuis leur dernier match en janvier 2020, Alexander Zverev a tout de même atteint une demi-finale à l’Open d’Australie et une finale à l’US Open. Il a également obtenu 2 trophées ATP, et a été finaliste au Masters 1000 de Paris-Bercy (défaite face à Daniil Medvedev).

Je m’attends donc à voir un autre Alexander Zverev que lors de ses dernières défaites de Stefanos Tsitsipas. Surtout que ce sera la première fois qu’ils se joueront lors d’une finale.

Enfin, un dernier élément qui peut avoir de son importance : en finale ATP, Alexander Zverev est plus en réussite que Stefanos Tsitsipas. L’Allemand a en effet gagné 59 % des finales ATP qu’il a disputées (sur 22), tandis que Stefanos Tsitsipas n’a remporté que 42 % des finales ATP qu’il a jouées (sur 12).

Par ailleurs, sachez que Stefanos Tsitsipas jouera la sixième finale d’ATP 500 de sa carrière et qu’il n’en a encore jamais remporté une. La malédiction des ATP 500 ? Le Grec a en effet remporté que des ATP 250, la finale de la Next Gen en 2018 et le Masters de Londres en 2019.

Je suis convaincu que ces deux joueurs peuvent repartir avec la victoire. Alexander Zverev sera mon choix ici. Son expérience et sa bonne gestion des finales pourraient lui permettre de déployer plus facilement ses ailes. Nous savons que Stefanos Tsitsipas peut parfois avoir du mal à garder son calme lorsqu’il est sous pression. C’est un défaut de jeunesse qui devrait disparaitre avec le temps. Mais pour le moment, cela pourrait faire les affaires de l’Allemand.

Peu importe le gagnant, on veut du spectacle jusqu’au bout de la nuit. C’est bien ça ?

Pronostic : Victoire d’Alexander Zverev

Risque élevé

Partagez
Tweetez
WhatsApp
Telegram