Dubaï (finale) : Lloyd Harris – Aslan Karatsev

Dernières confrontations

Ce sera la première fois que ces deux joueurs s’affronteront.

Historique dans ce tournoi

Lloyd Harris joue cet ATP 500 pour la deuxième année de suite. Il avait été éliminé au 1er tour la saison passée.

Aslan Karatsev, quant à lui, joue dans le tableau final de ce tournoi de Dubaï pour la première fois de sa carrière.

Parcours dans cette édition

Lloyd Harris sort des qualifications où il a battu Gabashvili et Rola. Le Sud-Africain s’est ensuite imposé face à Christopher O’Connell, Dominic Thiem, Filip Krajinovic, Kei Nishikori et Denis Shapovalov. On notera qu’il a perdu 3 sets au passage.

De son côté, Aslan Karatsev a vaincu Egor Gerasimov, Daniel Evans, Lorenzo Sonego, Jannik Sinner et Andrey Rublev. Il a perdu 4 sets au passage.

Analyse

Impressionnant, surprenant, fantastique. Ces deux joueurs sont les invités surprises de cette finale de Dubaï.

On ne peut pas dire que cela soit immérité. Lloyd Harris a tout de même battu de jolis noms (Thiem, Nishikori et Shapovalov), tandis qu’Aslan Karatsev a mis à genou Daniel Evans, Jannik Sinner et Andrey Rublev.

Aslan Karatsev sera mon favori pour soulever ce trophée ATP. Et franchement, ce serait mérité après son incroyable début de saison (11 victoires pour seulement 2 défaites). Le Russe joue un tennis ultra sexy qui lui a notamment permis de battre le cyborg Andrey Rublev à son propre jeu. Oui, le bonhomme a couché son compatriote dans la bataille du fond de court (que l’on aurait évidemment prévu de la voir maîtrisée par Rublev).

Si Lloyd Harris souhaite s’imposer ce samedi, il va falloir qu’il soit à 110 % (un peu plus, vous avez dit ?). Le Sud-Africain pourra tout de même utiliser ses talents au service pour éviter de devoir engager les échanges. Il faut dire qu’il arrive à remporter de nombreux points gratuits (une dizaine d’aces par match cette semaine) et cela me fait dire qu’un tie-break est possible dans cette rencontre.

Mais c’est bien dans les échanges que cette finale devrait se jouer. Et je ne vois pas comment Aslan Karatsev pourrait se faire étouffer par Lloyd Harris s’il joue au même niveau que depuis le début de la saison.

Lloyd Harris est ce type de joueur (comme Andrey Rublev) qui est capable de frapper fort des deux côtés. Oui, mais voilà, Aslan Karatsev ne recule pas beaucoup. Il peut faire partir ses coups rapidement et cela lui permet de rester au plus proche de sa ligne. Résultat : peu importe la vitesse de la balle qui arrive, il va renvoyer un coup offensif. Son explosivité associée à sa confiance actuelle lui permet également de flirter avec les lignes. Et, putain, quel régal. Ce n’est pas Andrey Rublev qui dira le contraire. D’ailleurs, ce dernier doit toujours être assis sous la douche, traumatisé, en train de pleurer la tête entre les genoux.

En dehors du service très efficace de Lloyd Harris cette semaine (qui pourrait donc rendre la tâche délicate à Karatsev), il y a un point d’attention majeur. En effet, Aslan Karatsev a montré quelques signes de fébrilité sur le plan mental. Il a souvent eu des difficultés à concrétiser les occasions qui s’offraient à lui, et même à conclure la rencontre (exemple face à Rublev). Lors de son dernier match, nous aurions presque pu croire qu’il allait craquer.

Le mental d’Aslan Karatsev va être déterminant dans cette rencontre. S’il reste en confiance et arrive à déployer ses ailes, je ne donne que peu de chance à Lloyd Harris. Dans le cas contraire, ce dernier pourrait bien créer la surprise (et c’est la semaine des surprises à Dubaï, alors pourquoi pas ?).

Enfin, notons que c’est la deuxième finale ATP de Lloyd Harris après Adelaïde en 2020 (défaite face à Rublev). De son côté, Aslan Karatsev découvrira les belles et intenses sensations d’une finale ATP pour la première fois de sa carrière. De quoi lui mettre les chocottes et lui faire passer complètement à côté de cette rencontre ? Allez, Aslan, quand même pas.

Pronostic : Victoire d’Aslan Karatsev