Genève (1er tour) : Adrian Mannarino – Arthur Cazaux

Dernières confrontations

Ce sera une première entre ces deux Français.

Historique dans ce tournoi

Adrian Mannarino a déjà joué deux fois dans ce tournoi de Genève. Il avait atteint le 2e tour lors de sa première participation en 2015, et il avait chuté d’entrée en 2019.

De son côté, Arthur Cazaux jouera dans le tableau principal d’un tournoi ATP pour la première fois de sa carrière. Pour cela, il a profité d’une invitation de dernière minute.

Analyse

Cette rencontre m’intéresse beaucoup. Nous avons en effet affaire à un Adrian Mannarino loin d’être en confiance sur terre battue et à Arthur Cazaux sur une bonne dynamique. Ce dernier a d’ailleurs reçu une invitation des organisations, ce qui lui permettra de participer au tableau principal d’un tournoi ATP pour la première fois de sa carrière. Nous imaginons donc le Français de 18 ans en pleine euphorie et jouant le match de sa vie.

Arthur Cazaux a un excellent service (capable de dépasser les 200 Km/h) et des capacités intéressantes dans les échanges. Il sait contrarier ses opposants en variant le jeu et en trouvant de belles zones.

Maintenant, je pense qu’Adrian Mannarino reste en meilleure position pour passer ce tour. Le Français, qui lâche des « haya » à chaque coup de raquette, pourrait bien exploiter son expérience à bon escient. De plus, il a des qualités non négligeables en retour de service et la technique nécessaire pour perturber son jeune adversaire.

Adrian Mannarino n’a pas eu de chance lors de ses derniers matchs sur terre battue étant donné qu’il a dû affronter des experts de la surface (Delbonis, Ramos Vinolas, Alcaraz et Dellien). Je m’attends à ce que l’actuel 36e mondial profite du manque d’expérience de son compatriote pour arriver à déployer ses ailes. Il ne faut pas oublier que le joueur de 32 ans est capable d’être très régulier dans les échanges et de trouver des zones très sexy. On imagine que cela ne manquera pas de poser des problèmes à Arthur Cazaux.

Pronostic : Victoire d’Adrian Mannarino

Partagez
Tweetez
WhatsApp
Telegram