Marseille (2e tour) : Daniil Medvedev – Egor Gerasimov

Dernières confrontations

Ces deux joueurs se sont déjà affrontés 4 fois entre 2015 et 2019. Egor Gerasimov a remporté leur premier rendez-vous, tandis que Daniil Medvedev a pris (sans surprise) sa revanche lors des 3 matchs suivants.

Historique dans ce tournoi

Ce sera la troisième fois que Daniil Medvedev participera à cet ATP 250 de Marseille. Il a toujours été stoppé en 1/4 de finale.

Egor Gerasimov, quant à lui, participe à ce tournoi Français pour la troisième année consécutive. Il avait été éliminé au 1er tour en 2019, et avait atteint les 1/4 de finale l’année dernière.

Parcours dans cette édition

Daniil Medvedev a profité de son classement pour sauter le 1er tour.

De son côté, Egor Gerasimov a remporté son premier match face à Yannick Hanfmann. Une belle victoire 6-2 6-0 en 55 minutes. Facile.

Analyse

Daniil Medvedev a surpris tout son monde en s’inclinant bizarrement face à Dusan Lajovic lors du dernier ATP 500 de Rotterdam. À vrai dire, je n’ai pas vraiment senti le Russe dans le coup, et cela s’est notamment vu sur la qualité de son service (même pas 60 % de premières, et 8 doubles fautes). Il a peut-être pris son opposant un peu trop de haut.

Quoi qu’il en soit, nous retrouvons le nouveau 3e mondial dans cet ATP 250 et nous pouvons logiquement nous demander dans quel état d’esprit il va aborder ce premier match.

Egor Gerasimov est très à l’aise dans ces conditions indoor, et je m’attends à ce qu’il le fasse rapidement comprendre à Medvedev. Le Biélorusse et son bon service pourrait facilement embarquer son opposant dans un jeu décisif où il aura toutes ses chances.

La clé de ce match est évidemment dans les mains de Daniil Medvedev. Le Russe devra être plus affûté au service, mais c’est dans les échanges que la différence devra se faire. Egor Gerasimov a récemment prouvé qu’il pouvait tenir de longs rallyes à partir du moment où il était peu embêté. Medvedev a évidemment tout ce qu’il faut pour faire craquer son adversaire le premier. Son revers accélérateur devrait beaucoup gêner celui de Gerasimov lorsqu’il sera joué croisé. Sans oublier la capacité du numéro 3 à changer rapidement la direction de la balle. L’actuel 76e mondial pourrait bien être amené à jouer souvent ses coups en bout de course, ce qui devrait le sortir de sa zone de confort. Et un Egor inconfortable n’est pas un bonhomme très sexy à voir jouer.

Pronostic : Victoire de Daniil Medvedev

Partagez
Tweetez
WhatsApp
Telegram