Marseille (demi-finale) : Daniil Medvedev – Matthew Ebden

Dernières confrontations

Ce sera la première fois que ces deux joueurs s’affronteront.

Historique dans ce tournoi

C’est la troisième participation de Daniil Medvedev dans ce tournoi de Marseille. Il atteint la demi-finale pour la première fois de sa carrière. Jusqu’à présent, il n’arrivait pas à dépasser la marche précédente.

C’est la première fois que Matthew Ebden joue dans le tableau final de cet ATP 250.

Parcours dans cette édition

Daniil Medvedev a profité de son classement pour sauter le 1er tour. Le Russe s’est ensuite imposé face à Egor Gerasimov et Jannik Sinner. Il n’a perdu aucune manche au passage, ni son service d’ailleurs.

Matthew Ebden, quant à lui, sort des qualifications où il s’est imposé face à Ferreira Silva et Bourgue. Dans le tableau final, l’Australien a vaincu Benjamin Bonzi en 3 sets, Emil Ruusuvuori en 2 sets et Karen Khachanov en 3 sets. On notera que ce dernier n’était, comme je le craignais, pas totalement dans le coup.

Analyse

Lorsque l’on compare le Daniil Medvedev de Rotterdam et de Marseille, nous pouvons dire que le bonhomme a haussé son niveau. Totalement dans le coup lors de ses deux matchs de la semaine, le Russe n’a rien laissé à manger à ses adversaires. Il a en effet remporté 75 % des points sur son service et n’a concédé qu’une petite balle de break (face à Jannik Sinner). Dans les échanges, il est aussi régulier qu’agressif.

Matthew Ebden joue un bon tennis depuis le début de la semaine. Cependant, aucun de ses précédents adversaires n’a réussi à le titiller. Il a souvent eu assez de temps pour mettre son jeu en place. L’Australien est un joueur intelligent qui utilise beaucoup les variations et ses qualités au filet pour remporter de précieux points. Lorsqu’il n’est pas pressé, il est difficile de le sortir de sa zone de confort. Prenons l’exemple de Karen Khachanov qui n’a pas vraiment réussi à le mettre en difficulté. Le Russe n’a pas conservé un état d’esprit offensif. La plupart du temps, il s’est contenté de taper fort dans la balle sans chercher réellement à trouver de belles zones.

Daniil Medvdev a également la capacité de frapper fort. Mais la différence qu’il a avec son compatriote, c’est qu’il fait moins de fautes. Aussi, le nouveau numéro 3 mondial sait faire courir ses opposants en changeant rapidement la direction de la balle. Ce dernier point devrait faire beaucoup de mal à Matthew Ebden.

Nous ne pouvons jamais être sûr à 100 % du résultat d’une rencontre. Mais celle-ci me semble à sens uniquement. Il faudrait vraiment que Daniil Medvedev n’y mette pas du sien pour ne pas s’offrir sa deuxième finale ATP de l’année (après l’Open d’Australie).

Pronostic : Victoire de Daniil Medvedev

Risque faible

Partagez
Tweetez
WhatsApp
Telegram