Pari du 03/05 : Carreno – Robredo, Raonic – Bedene et Domingues – Anderson

Edition mai 2017 : PronoTennis.fr a changé d’orientation (voir cet article).

Les matchs :

Pablo Carreno-Busta – Tommy Robredo

Milos Raonic – Aljaz Bedene

Joao Domingues – Kevin Anderson

Mon pari : Victoire de Carreno-Busta (1.25), Raonic (1.32) et Anderson (1.19) @ 1.96

Pablo Carreno-Busta joue dans un tournoi qu’il lui réussi bien puisqu’il est arrivé en finale l’année dernière. Il va affronter un autre espagnol demain, Tommy Robredo. A 35 ans, Robredo tente de retrouver son classement initial mais il rencontre quelques difficultés. Son jeu n’est plus présent et il manque rapidement de lucidité lorsque le match dure un peu trop longtemps. Carreno-Busta a déjà joué 3 fois Robredo, début 2014, et a perdu tous les matchs. Cependant, cette année-là, Robredo ne s’était pas encore blessé et sortait de la saison 2013 à la 17ème place. Carreno-Busta quant à lui n’était même pas dans le Top 50 et jouait la plupart de ses matchs en Challengers. Désormais, je crois bien que l’élève a dépassé le maître.

Milos Raonic n’a pas joué depuis son abandon fin mars. Blessé à la cuisse, il a voulu prendre le temps de se remettre avant de débuter sa saison sur terre battue. Il a même décidé de faire l’impasse sur Monte-Carlo pour assurer le coup. Il se dit désormais à 100% et en pleine forme. Nous le retrouvons ici à Istanbul car il a des points à rattraper. Il va jouer Aljaz Bedene, très bon joueur de terre battue. Cependant, le britannique tient une blessure à la main depuis la semaine dernière et a eu un premier tour très compliqué aujourd’hui. Son match a pratiquement duré 3h. Cela pourrait avoir de lourdes conséquences, surtout qu’il enchaîne les matchs depuis la semaine dernière (8 matchs en 11 jours).

Enfin, dans le dernier match, on retrouvera le local Domingues qui a réussi l’exploit face à Edmund aujourd’hui. Le portugais a sauvé 2 balles de match après avoir été mené 5-2 dans le troisième et dernier set ! Le britannique a du s’arracher les cheveux en rentrant aux vestiaires. Domingues a cependant montré de gros signes de fatigue, et va jouer un Kevin Anderson expérimenté. Le sud-africain ne devrait pas se faire dessus comme Edmund. Je ne crois pas à un nouvel exploit de Domingues.

Partagez
Tweetez
WhatsApp
Telegram