Adelaide 2 (1/4 de finale) : Karen Khachanov – Arthur Rinderknech

Dernières confrontations

Ce sera la première fois que c’est deux géants d’1m98 et 1m96 s’affronteront.

Historique dans ce tournoi

Karen Khachanov a déjà participé une fois à cet ATP 250 d’Adélaïde. C’était la semaine dernière et il a atteint la finale (défaite face à Gaël Monfils).

Quant à Arthur Rinderknech, c’est la première fois qu’il joue dans le tableau final de ce tournoi Australien.

Analyse

Sur le papier, je n’ai pas vraiment de doute concernant Karen Khachanov et sa capacité à repartir avec la victoire. Ses matchs de la semaine dernière étaient plutôt solides et il semble être sur la même dynamique pour ce tournoi d’Adélaïde 2. Lors de son 2e tour, il n’a rien laissé à manger à Gianluca Mager.

Tennistiquement parlant, nous avons affaire à deux joueurs puissants en coup droit et qui aiment prendre des initiatives les premiers. Là où je trouve Karen Khachanov plus fiable, c’est dans la durée des rallyes (Arthur Rinderknech cherche souvent à les raccourcir) et côté revers. Pour ce dernier point, le Français est clairement moins stable que son opposant du jour.

Aussi, je pense que nous devrions assister à une belle bataille de serveurs. Karen Khachanov et Arthur Rinderknech savent remporter de nombreux points gratuits sur leur engagement, ce qui les rend plutôt difficile à breaker. D’ailleurs nous ne sommes pas à l’abri d’un tie-break et c’est bien ça qui va pimenter cette rencontre.

Arthur Rinderknech pourrait avoir un peu plus de pression que l’actuel 30e mondial, ce qui pourrait impacter la qualité de son service. Il faut savoir que le Français jouera le 8e 1/4 de finale d’un tournoi ATP, et qu’il n’a gagné qu’à une reprise (Kitzbühel 2021, face à Krajinovic). Lorsqu’il n’est pas serein, il est beaucoup moins fiable au service et je ne serai pas étonné de le ressentir dans cette rencontre. Quoi, nos Français seraient donc des baltringues sous la pression ? Fais-moi mentir Arthur, s’teuplai.

Pronostic : Victoire de Karen Khachanov

Risque moyen

Partagez
Tweetez
WhatsApp
Telegram