Pronostic Kitzbühel (finale) : Martin Klizan – Denis Istomin

Martin Klizan – Denis Istomin

Les deux joueurs se sont déjà affrontés 3 fois. Lors de leur première rencontre en 2009 en Ouzbékistan, Martin Klizan avait abandonné après 2 jeux. Ils se sont ensuite retrouvés en 2013 à Brisbane (dur) et Denis Istomin avait gagné cette rencontre 6-1 6-2. Le Slovaque a remporté le dernier match joué en 2014 à Munich (terre battue) par le score de 7-6(3) 1-6 6-1.

Martin Klizan et Denis Istomin sont tous les deux passés par les qualifications. Qui aurait cru qu’ils allaient se retrouver à ce niveau de la compétition ? Dans le tableau final, le Slovaque a battu Ofner (157ème), Thiem (8ème), Lajovic (66ème) et Munar (88ème), tandis que l’Ouzbek s’est imposé face à Delbonis (107ème), Kohlschreiber (29ème), Marterer (47ème) et Jarry (53ème).

Sur le plan physique, ces deux finalistes ont joués le même nombre de matchs et ils ont passé pratiquement le même temps sur les courts (environ 11 heures en comptant les qualifications). Néanmoins, Denis Istomin a joué sa demi-finale en presque une heure de plus que Martin Klizan (2h38 / 1h42). Face à Nicolas Jarry, l’Ouzbek a beaucoup couru et cela pourrait avoir des conséquences demain.

Cette semaine, Denis Istomin sert plutôt bien et cela l’a beaucoup aidé à se sortir des difficultés. Lors de ses trois derniers matchs, le 95ème mondial a servi entre 67 % et 76 % de premières balles pour plus de 70 % de points gagnés dessus. Il a également sauvé 10 des 13 balles de break contre lui. Son service est un élément majeur de son jeu qui frustre beaucoup ses adversaires. La bonne nouvelle pour Klizan, c’est qu’il aura des possibilités. La mauvaise, c’est que son opposant est en confiance dans ce domaine.

De son côté, Martin Klizan n’a pas le service de plus dangereux mais cela ne l’empêche pas d’être relativement efficace dans ce domaine. À Kitzbühel, il sert généralement des premières balles à plus de 70 % pour plus de 70 % de points gagnés dessus. Sur ses 3 derniers matchs, il a concédé 17 balles de break et il en a sauvé 12.

Dans les échanges, Denis Istomin prendra peut-être plus de risque pour éviter de jouer de longs rallyes (un secteur où il n’est pas très performant, encore moins lorsqu’il doit défendre). Cela lui a plutôt bien réussi jusqu’à présent. Cependant, l’Ouzbek a besoin de contrôler les échanges et fixer ses adversaires pour lâcher ses coups (et éventuellement monter au filet). Mais c’est surtout l’adversaire le moins rapide que Klizan aura eu à jouer jusqu’à présent. L’Ouzbek a tendance à ralentir le jeu, pour souffler ou pour pousser ses adversaires à la faute, et cela devrait pouvoir permettre à son opposant de l’attaquer. N’oublions pas que le tennis agressif de Klizan a été convaincant cette semaine (coucou Thiem). Il n’hésite pas à prendre des initiatives et à faire courir ses adversaires (tiens, tout ce que n’aime pas Istomin).

Enfin, ces deux bonhommes ont l’habitude de jouer des finales. Martin Klizan a gagné toutes les finales ATP qu’il a disputé jusqu’à présent (5, dont 3 sur terre battue et 2 ATP 500), alors que Denis Istomin a un pourcentage de réussite de 50 % (2-2). L’Ouzbek jouera par ailleurs la première finale sur terre battue de sa carrière.

En résumé, si Martin Klizan arrive à contrôler le service de son adversaire et qu’il reste dans le positif (et ça ne risque pas d’être facile), alors il aura très certainement réussi à faire le plus gros du chemin. Maintenant, c’est loin d’être gagné d’avance étant donné qu’il a beaucoup donné cette semaine. Vous reprendrez bien une part d’imprévisibilité pour cette fin de tournoi à Kitzbühel ?

Pronostic : Victoire de Martin Klizan

Confiance : Moyenne

Fiches : Martin KlizanDenis Istomin

[totalpoll id= »143048″]
Partagez
Tweetez
WhatsApp
Telegram