Los Cabos (finale) : Daniil Medvedev – Cameron Norrie

C’est fait. Cameron Norrie a réussi à retrouver la finale afin de défendre son titre remporté lors de la précédente édition. Il a une dernière marche à franchir, la plus difficile, mais certains éléments peuvent aller dans son sens. En effet, Daniil Medvedev n’est pas vraiment au top en finale depuis sa victoire à l’US Open la saison passée. C’est simple, le Russe a perdu les 5 finales qu’il a disputées depuis son premier titre du Grand Chelem. Ajoutons à cela le fait qu’il a moins de 60 % de victoires face aux adversaires gauchers.

Ah, Cameron Norrie peut effectivement croire en ses chances dans ce tournoi où il se sent très bien.

Toutefois, il faut rappeler que le Britannique a plus de 85 % de défaites face aux membres du Top 10 et qu’il n’a encore jamais gagné face au numéro 1 mondial. Cela pourrait donc le refroidir.

Tennistiquement parlant, Cameron Norrie a su monter en puissance dans ce tournoi Mexicain. Nous pouvons même dire qu’il est proche de son meilleur niveau. Il est régulier dans les échanges et arrive à varier ses coups et les zones trouvées. Une fois ses adversaires endormis, et si ces derniers ne partent pas à la faute, il arrive à lâcher des attaques qui flirtent avec les lignes. J’apprécie également sa capacité à monter régulièrement au filet. C’est une carte supplémentaire de son jeu et pas des moindres.

En revanche, le Britannique va affronter un opposant également très régulier dans les échanges. Et je dirais même un peu plus que lui. Il pourrait avoir des difficultés à tenir le rythme que Daniil Medvedev lui imposera et pourrait tenter de forcer un peu plus les choses. Cela aura pour conséquence de le pousser à la faute ou de l’empêcher de jouer naturellement.

Ce qui me fait privilégier une victoire de Daniil Medvedev, c’est aussi sa capacité à agresser rapidement ses adversaires. Le Russe arrive régulièrement à frapper la balle de façon précoce, que cela soit en coup droit comme en revers, et cela grignote du temps à ses opposants. Cameron Norrie pourrait se retrouver assez loin derrière sa ligne, une zone où il est beaucoup moins dangereux. De quoi permettre à Daniil Medvedev de marquer son territoire.

Enfin, Cameron Norrie manque d’efficacité au service. Face à ce très bon relanceur de Medvedev, le Britannique pourrait concéder pas mal d’occasions sur ses jeux et j’ai du mal à ne pas le voir perdre son service.

C’est une finale et tout est possible. Daniil Medvedev pourrait repenser à ses 5 précédentes défaites à ce niveau et passer à côté de ce match. Cameron Norrie, quant à lui, a déjà ressenti de belles sensations dans cet ATP 250 de Los Cabos et il pourrait continuer de surfer sur son excellente vague actuelle pour surprendre le numéro 1 mondial. Dans tous les cas, le Britannique n’aura certainement pas un match facile et va devoir jouer transcendé s’il souhaite s’imposer face à ce monstre qui a été contrarié de ne pas avoir pu jouer Wimbledon.

Victoire de Daniil Medvedev

Confiance moyenne