Stefanos Tsitsipas – Daniil Medvedev (Open d’Australie – demi-finale)

Dernières confrontations

Ces deux joueurs du Top 10 se sont déjà affrontés 8 fois en matchs officiels. Daniil Medvedev mène dans ce face à face avec 6 victoires.

Historique dans ce tournoi

Stefanos Tsitsipas joue l’Open d’Australie pour la cinquième fois de sa carrière. C’est la troisième fois qu’il atteint les demi-finales, et il n’a encore jamais réussi à aller plus loin. On notera que c’était son adversaire du jour qui l’avait éliminé à ce stade de la compétition la saison passée.

Quant à Daniil Medvedev, c’est la sixième fois qu’il participe à l’Open d’Australie. Le Russe atteint les demi-finales pour la deuxième fois de suite et, comme je l’ai précisé plus haut, il a réussi à passer cette marche en 2021. Novak Djokovic avait ensuite pris ce qui lui appartenait.

Analyse

Nous avons affaire à deux grands joueurs, membres du Top 10, qui vont s’affronter pour une place en finale d’un Grand Chelem. Ces deux bonhommes ont déjà connu ça par le passé. Stefanos Tsitsipas a atteint une fois la finale d’un tournoi majeur (Roland Garros), tandis que Daniil Medvedev a eu l’occasion d’en jouer à 3 reprises. Le Russe a sans doute un léger avantage étant donné qu’il est plus expérimenté pour gérer cette pression et qu’il a déjà soulevé un trophée (US Open 2021).

Physique : avantage Tsitsipas ?

Le plan physique aura sans aucun doute de son importance dans cette grande rencontre. Et on peut évidemment se poser des questions concernant Daniil Medvedev et sa capacité à jouer un match aussi intense que face à Auger-Aliassime, avec seulement un jour de repos. Le Russe a en effet joué son 1/4 de finale en plus de 4h40, et plus de 8h lors de ses deux derniers matchs. Stefanos Tsitsipas, de son côté, a tout de même joué 3h de moins lors de ses deux matchs précédents.

Physiquement parlant, le Grec me semble donc partir avec un avantage. Et cela pourrait payer étant donné que je m’attends à de nombreux longs échanges.

Des échanges rythmés du fond de court

Vous la voyez comme moi cette bataille du fond de court où Daniil Medvedev se rendra infranchissable et où Stefanos Tsitsipas tentera de faire parler son autorité et sa ruse pour gagner des points ? Ah, j’ai hâte d’y être.

Stefanos Tsitsipas s’inspirera sans aucun doute de Felix Auger-Aliassime pour tenter de battre Daniil Medvedev. Et, la bonne nouvelle, c’est que l’actuel 4e mondial sait jouer avec puissance, précision et agressivité.

Ce qui dérange beaucoup Daniil Medvedev, c’est la puissance et les bonnes longueurs de balles de ses opposants. Stefanos Tsitsipas a prouvé, notamment face à Jannik Sinner, qu’il savait jouer comme ça (avec, en bonus, des zones trouvées très sexy). Mieux encore, je le vois bien exploiter la distance parfois excessive de Daniil Medvedev avec sa ligne pour effectuer de nombreuses montées au filet. D’ailleurs, Auger-Aliassime en a beaucoup profité (il a remporté 85% des points qu’il a tentés au filet). Tsitsipas n’est pas toujours à l’aise dans ce secteur de jeu, mais cela ne l’empêche pas d’y aller.

De son côté, Daniil Medvedev reste un incroyable danger. C’est un métronome du fond de court qui sait également lâcher des balles très offensives. Il y a moins de risque dans son jeu que dans celui de Stefanos Tsitsipas. La régularité du Russe pourrait bien faire générer chez le Grec quelques déchets impardonnables à ce niveau de la compétition.

Une fiabilité déterminante au service

Aussi, ces deux bonhommes ont montré une certaine fiabilité sur leur jeu de service. Daniil Medvedev n’a perdu que 5 fois son service depuis le début de la compétition, contre 6 fois pour Stefanos Tsitsipas. Ils peuvent être amenés à concéder un peu plus d’occasions, mais ils arrivent à rester solide lors de ces moments importants (et c’est aussi ce qui fait d’eux des grands joueurs). Certaines manches pourraient donc se jouer sur des détails. Des petits passages à vide de l’un des deux ou, pourquoi pas, un tie-break ? Daniil Medvedev aura peut-être tendance à perdre plus rapidement en lucidité dans le cas où la rencontre dure (du fait d’avoir passé plus longtemps sur les courts). Même si, c’est vrai, le Russe est capable de nous surprendre.

Stefanos Tsitsipas monte en puissance au fil des matchs. De ce fait, je m’attends à ce qu’il soit très proche des 100 % (tennistiquement et physiquement) pour passer cet imposant obstacle. N’oublions pas qu’il avait vaincu Nadal, alors tête de série numéro 2, lors de l’édition précédente. Et en 5 sets s’il vous plaît.

Alors, Tsitsipas en finale ? Trouvez-vous une excuse, mais faites en sorte de regarder ce match.

Pronostic : Victoire de Stefanos Tsitsipas

Risque élevé

Partagez
Tweetez
WhatsApp
Telegram