Washington (1/4 de finale) : Yoshihito Nishioka – Daniel Evans

Daniel Evans va affronter sa bête noire dans ce 1/4 de finale. En effet, le Britannique n’a encore jamais gagné face à Yoshihito Nishioka, en 4 matchs. Cela ne veut pas dire qu’il ne remportera pas cette rencontre, loin de là. Néanmoins, cela prouve qu’il a souvent été en difficulté face au style de jeu accrocheur et oppressant du Japonais.

Il faut dire qu’il n’est pas facile de déborder Yoshihito Nishioka. Et lorsqu’on pense réussir à prendre le dessus, il va nous jouer une contre-attaque venue de l’espace pour nous casser mentalement. Cela n’est pourtant pas toujours comme ça pour le Japonais qui joue encore beaucoup en Challenger. Mais il a quelques passages transcendants au cours de ses saisons, comme cette semaine, où il arrive à proposer un niveau de jeu au-dessus de ce qu’il fait habituellement.

Daniel Evans a souvent été fébrile ces derniers temps, réalisant beaucoup de fautes et ne montrant pas une solidité mentale à toutes épreuves. Je ne le vois pas réussir à s’imposer face à cet adversaire, qui me semble trop fiable dans les échanges et qui aura un avantage psychologique non négligeable.

Il faut jouer des coups agressifs et ne pas avoir peur de prendre des initiatives face à Yoshihito Nishioka. Cependant, Daniel Evans n’est pas assez serein ces derniers temps et il n’arrive pas à jouer systématiquement un coup agressif. Au contraire, il a plutôt tendance à ralentir le jeu et cela pourrait profiter à Yoshihito Nishioka. Soit pour attaquer en plaçant ses balles dans des zones sexy, soit en poussant le Britannique à la faute.

Comme lors de chaque confrontation entre ces deux bonhommes, je pense sincèrement que Daniel Evans a les armes pour vaincre Yoshihito Nishioka. Le Britannique n’a pourtant jamais réussi à déployer ses ailes face à cet opposant accrocheur et je m’attends à ce que cela soit la même chose dans ce nouveau match.

Par ailleurs, notez que Yoshihito Nishioka n’a encore jamais gagné un 1/4 de finale d’ATP 500 (2 défaites), tandis que Daniel Evans n’a que 33 % de réussite à ce niveau de la compétition (sur 6 matchs).

Victoire de Yoshihito Nishioka

Confiance moyenne