Los Cabos (1/4 de finale) : Johnson – Auger-Aliassime et Albot – Norrie

Steve Johnson – Felix Auger-Aliassime

Steve Johnson avait atteint ce niveau de la compétition la saison passée et il n’a encore jamais réussi à aller plus loin. De plus, il a 88 % de défaites face aux membres du Top 10 et il sort d’une rencontre de pratiquement 3 heures face à Thanasi Kokkinakis. Dans ces conditions, il est difficile de l’imaginer remporter cette rencontre.

Felix Auger-Aliassime peut être assez monstrueux lorsqu’il arrive à poser ses pieds sur sa ligne pour lâcher ses coups. Steve Johnson a un gros coup droit, mais il a ralenti trop souvent le jeu côté revers. Je n’ai aucun doute sur le fait que le Canadien arrivera à exploiter cette faille pour insister de ce côté et le pousser à la faute.

J’apprécie également la volonté de Felix Auger-Aliassime à toujours laisser ses adversaires en mouvement. Il sait changer rapidement la direction de la balle, tandis que Steve Johnson est peu à l’aise lorsqu’il doit frapper en bout de course.

Il y a beaucoup de voyants verts du côté de l’actuel 9e mondial pour ne pas le voir remporter cette rencontre. J’aurais pu mettre ma confiance la plus élevée dans ce pronostic, mais je préfère rester prudent. En effet, Steve Johnson sait très bien servir et pourrait utiliser cette arme pour pousser Felix Auger-Aliassime dans des tie-breaks où tout pourra être possible. Même si, là encore, le Canadien a une meilleure moyenne de jeux décisifs remportés avec plus de 60 %, contre moins de 50 % pour Johnson.

Victoire de Felix Auger-Aliassime

Confiance moyenne


Radu Albot – Cameron Norrie

Nous avons affaire à deux joueurs ayant déjà performé dans ce tournoi par le passé. Cameron Norrie est le tenant du titre, tandis que Radu Albot avait atteint les demi-finales lors de sa seule précédente participation en 2019.

Cameron Norrie aura l’avantage d’être plus fiable dans les échanges et d’avoir une bonne volée lui permettant de monter régulièrement au filet. Radu Albot peut avoir tendance à rester derrière sa ligne et cela pourrait jouer contre lui.

En revanche, je suis resté un peu sur ma faim lors du premier match de Cameron Norrie, car je ne l’ai pas trouvé toujours percutant. Ses coups étaient parfois assez neutres et, s’il continue à jouer ainsi, cela pourrait profiter au coup droit agressif de Radu Albot.

Je pense néanmoins que Cameron Norrie a beaucoup plus de possibilités dans les échanges et qu’il réussira à hausser son niveau de jeu (il n’avait pas joué depuis Wimbledon). Radu Albot peut être très fébrile sur ses services et je vois bien le Britannique réussir plus d’une fois à s’offrir des occasions de le breaker.

Victoire de Cameron Norrie

Confiance moyenne