Los Cabos (1/4 de finale) : Kecmanovic – Nakashima et Medvedev – Berankis

Miomir Kecmanovic – Brandon Nakashima

Brandon Nakashima est toujours dans la course pour défendre sa finale perdue lors de la précédente édition. Pour tenter de la retrouver, il va tout de même devoir s’imposer face à ce gros morceau.

Miomir Kecmanovic me semble avoir un léger avantage dans ce match. Brandon Nakashima peut mieux service, mais le Serbe à suffisamment de technique pour lui renvoyer de nombreuses balles. Ajoutons à cela le fait que l’Américain n’est pas le plus puissant des joueurs et cela pourrait permettre à Kecmanovic de le faire jouer beaucoup plus longtemps. Dans ces cas-là, Nakashima peut perdre en efficacité, ce qui a tendance à le pousser à la faute.

J’ai beaucoup aimé le premier match de Miomir Kecmanovic, qui est dans la continuité de ses précédentes performances sur dur en début d’année. On se souvient qu’il avait notamment atteint les 1/4 de finale à Indian Wells et Miami en proposant un bon niveau de jeu.

Je reste tout de même prudent, car Brandon Nakashima est un joueur intelligent qui pourrait exploiter les failles du Serbe et jouer un tennis beaucoup plus agressif. En effet, l’Américain pourrait ne pas avoir envie de se laisser embarquer dans de longs échanges (où il ne pourra pas souvent prendre le dessus) et pourrait prendre un peu plus de risques. Quitte ou double ?

Victoire de Miomir Kecmanovic

Confiance faible


Daniil Medvedev – Ricardas Berankis

Daniil Medvedev n’a pas vraiment rencontré de difficultés lors de son premier match. Il est frais et prêt à en découdre face à un Ricardas Berankis qui devrait jouer le coup à fond.

Je doute cependant que cela passe pour le Lituanien et ses 90 % de défaites face aux membres du Top 10. Ricardas Berankis a un tennis agréable à regarder étant donné qu’il a un style très offensif. Mais il va affronter l’un des meilleurs défenseurs du circuit qui pourrait réussir à l’oppresser. Daniil Medvedev est exigeant physiquement et cela pourrait neutraliser Ricardas Berankis.

Daniil Medvedev pourrait rencontrer quelques difficultés en début de rencontre. Mais une fois ses ailes déployées, il ne doit faire qu’une bouchée de cet opposant. Évidemment, rien n’est jamais gagné d’avance et Ricardas Berankis peut tout à fait jouer à 110 % et pousser le numéro 1 mondial à effectuer beaucoup d’efforts que prévu.

Victoire de Daniil Medvedev

Confiance élevée