Wimbledon (2e tour) : Cressy – Sock et Galan – Bautista

Maxime Cressy – Jack Sock

Belle victoire de Maxime Cressy face à Felix Auger-Aliassime. Il a été extrêmement solide sur ses engagements et n’a concédé qu’une balle de break (sauvée) en plus de 4 heures de jeu. On notera par ailleurs qu’il a réalisé pas moins de 134 montées au filet (71 % de points gagnés à ce moment-là).

Ce dernier élément pourrait avoir de son importance étant donné que Jack Sock n’effectue pas autant de courses vers l’avant. Il préfère généralement envoyer des missiles depuis sa ligne de fond de court (ce qui peut effectivement très bien fonctionner). La façon de jouer de « la chaussette » (« sock » en anglais) pourrait très bien correspondre à Cressy. Ajoutons à cela le fait que Jack Sock n’a pas souvent été à l’aise face aux gros serveurs (n’oublions pas que Cressy a été assez impressionnant dans ce secteur de jeu au 1er tour). Et que Jack Sock reste un joueur très irrégulier depuis son retour de blessure.

Maxime Cressy aura donc ma préférence. Il n’a qu’à jouer comme face à Felix Auger-Aliassime. Plus facile à dire qu’à faire, je sais. Héhé.

Victoire de Maxime Cressy

Confiance moyenne


Daniel Elahi Galan Riveros – Roberto Bautista Agut

Roberto Bautista n’a perdu qu’une fois au 2e tour de Wimbledon, en 7 participations. L’Espagnol a beaucoup plus d’expérience et cela pourrait faire la différence.

Tennistiquement parlant, Daniel Elahi Galan Riveros sait bien servir et il sait frapper fort. Mais je ne vois pas comment Roberto Bautista ne pourrait pas réussir à le faire jouer. Le Colombien passe difficilement plus de 60 % de premières balles et peut vite être dépassé lorsqu’il ne trouve pas de solution. Le premier coup de raquette dangereux de Bautista, sa motivation et sa régularité dans les échanges devraient lui permettre de retrouver le 3e tour comme lors de ses 6 précédentes participations.

Victoire de Roberto Bautista

Confiance élevée