Roland Garros (1/8 de finale) : Diego Schwartzman – Jan-Lennard Struff

Dernières confrontations

Ces deux joueurs se sont déjà affrontés deux fois. Diego Schwartzman a remporté le premier et seul match joué sur terre battue (Monte Carlo 2017), tandis que Jan-Lennard Struff a pris sa revanche en 2019 en indoor.

Historique dans ce tournoi

C’est la huitième participation de Diego Schwartzman à Roland Garros et la troisième fois qu’il atteint les 1/8 de finale. Il n’a encore jamais perdu à ce stade de la compétition et sa meilleure performance est une demi-finale l’année dernière.

Quant à Jan-Lennard Struff, il joue dans le tableau principal de ce tournoi du Grand Chelem pour la neuvième fois de sa carrière. C’est la deuxième fois qu’il atteint les 1/8 de finale (après 2019) et il n’a encore jamais réussi à aller plus loin. Par ailleurs, il avait chuté au 2e tour l’année dernière.

Parcours dans cette édition

Diego Schwartzman s’est offert son billet pour les 1/8 de finale après des victoires en 3 sets sur Yen-Hsun Lu, Aljaz Bedene et Philipp Kohlschreiber.

Jan-Lennard Struff, de son côté, a vaincu Andrey Rublev, Facundo Bagnis et Carlos Alcaraz. L’Allemand a perdu deux sets depuis le début du tournoi, c’était lors de son premier match.

Analyse

Avant d’écrire cette analyse, je me suis permis de regarder les cotes (ce que je ne fais pas souvent afin de ne pas me faire influencer). Figurez-vous que j’ai été assez surpris de voir un si gros écart entre ces deux joueurs. À l’heure où j’écris ces lignes, Diego Schwartzman flirte avec les 1.40 tandis que Jan-Lennard Struff est autour des 2.60 (et flirte avec les 2.90 selon les bookmakers). L’Argentin est évidemment favori pour remporter ce match. En revanche, il est loin d’avoir gagné.

Diego Schwartzman est un joueur très oppressant lorsqu’il gère des échanges depuis sa ligne de fond de court. Il sait renvoyer de nombreuses balles et pousser ses adversaires à la faute. Jan-Lennard Struff n’a pas une réputation de joueur très régulier lorsqu’il doit jouer de longs rallyes. Ce qui peut laisser croire que le petit lutin arrivera plus d’une fois à prendre le dessus sur son opposant.

Cependant, il ne faut pas oublier que Diego Schwartzman a souvent rencontré des difficultés face aux adversaires puissants et agressifs, mais aussi avec des qualités au service. De plus, il faut tout de même mettre en avant le fait que l’Argentin n’est pas à son meilleur niveau (celui qui lui avait permis d’atteidre la demi-finale de Roland Garros l’année dernière). Il est plus fébrile mentalement et peut manquer de percussion dans les échanges. Nous n’avons pas beaucoup vu cela lors de ses trois premiers matchs du tournoi et cela s’explique par le fait que ses adversaires étaient loin d’être au niveau (Lu et Kohlschreiber étaient physiquement limités et Bedene avait des soucis au bras).

On peut mettre Jan-Lennard Struff dans la catégorie des bons serveurs ayant une puissance de frappe et un état d’esprit agressif. Par conséquent, nous pouvons tout à fait l’imaginer remporter cette rencontre. Ses prestations réalisées lors de ses 3 premiers matchs lui ont permis d’avoir une jauge de confiance très élevée. Lorsque c’est le cas, le bonhomme prend beaucoup plus d’initiatives et, surtout, il lâche ses coups.

Diego Schwartzman a la possibilité de renvoyer les attaques de Jan-Lennard Struff. Néanmoins, l’Argentin pourrait rester très souvent sur la défensive si l’Allemand surfe sur la même vague.

De plus, il est important de mettre en avant les retours de service agressifs de Struff dans ce tournoi. Jusqu’à présent, ce domaine était loin d’être une arme dans son jeu, mais sa confiance actuelle lui permet de lâcher des premiers coups de raquette très efficace. Diego Schwartzman qui est loin d’être le meilleur serveur du circuit pourrait donc en faire régulièrement les frais dans cette nouvelle rencontre.

Enfin, Jan-Lennard Struff n’hésite pas à monter régulièrement au filet (et même juste après le service), ce qui pourrait être une arme supplémentaire pour gagner de précieux points face à un Schwartzman loin derrière sa ligne.

Si Jan-Lennard Struff conserve son niveau actuel, alors Diego Schwartzman va devoir hausser son niveau de jeu et faire beaucoup plus d’efforts. Le bonhomme en est évidemment capable, mais je n’enterrerai pas l’Allemand trop vite. Et, comme vous le voyez, il aura ma préférence ici.

Pronostic : Victoire de Jan-Lennard Struff

Risque élevé

Partagez
Tweetez
WhatsApp
Telegram