Rome (demi-finale) : Reilly Opelka – Rafael Nadal

Dernières confrontations

Ce sera une première entre ces deux joueurs.

Historique dans ce tournoi

Reilly Opelka participe à ce Masters 1000 de Rome pour la première fois de sa carrière. Belle performance pour une première.

Quant à Rafael Nadal, c’est sa 17e participation dans ce tournoi de Rome. Il atteint les demi-finales pour la 12e fois de sa carrière, et il n’a encore jamais perdu à ce niveau de la compétition. Par ailleurs, l’Espagnol a déjà soulevé 9 fois ce trophée Romain.

Parcours dans cette édition

Pour en arriver là, Reilly Opelka s’est imposé face à Richard Gasquet, Lorenzo Musetti, Aslan Karatsev et Federico Delbonis. L’Américain n’a pas encore perdu une manche cette semaine.

Rafael Nadal, de son côté, a profité de son classement pour sauter le 1er tour. Il a ensuite battu Jannik Sinner, Denis Shapovalov et Alexander Zverev. Seul le Canadien a réussi à piquer un set.

Analyse

On attendait Rafael Nadal à ce niveau de la compétition, mais il était difficile de prédire la présence de Reilly Opelka en demi-finale. L’Américain ressent de très bonnes sensations dans ce tournoi de Rome et cela lui permet de mettre en avant ses armes : son gros service et son monstrueux coup droit.

Reilly Opelka devrait être très oppressant dans ce secteur de jeu. Cette semaine, il en est à 77 aces et il n’a pas encore perdu son service (7 balles de break concédées et sauvées). Maintenant, Rafael Nadal fait tout de même partie des meilleurs relanceurs du circuit (et sans doute le meilleur sur terre battue). Je m’attends donc à ce qu’il arrive plus d’une fois à engager les échanges. Parce que oui, le géant Américain ne va quand même lâcher systématiquement des services à 230 Km/h, il ne faut pas déconner.

Ensuite, Reilly Opelka reste assez limité lorsque les rallyes s’engagent. Il se sert principalement de son puissant coup droit pour se créer des ouvertures, ainsi que de ses montées au filet pour couper court à cela. Je pense que le coup droit du gaucher Nadal arrivera plus d’une fois à insister sur le côté faible de l’Américain. De plus, l’Espagnol a cette capacité à mettre beaucoup d’effet dans la balle tout en trouvant de bonnes longueurs. Ce qui me fait dire que Reilly Opelka pourrait être plus d’une fois neutralisé par cela.

Enfin, Reilly Opelka est un joueur qui oblige ses opposants à être très solide mentalement (surtout lorsqu’il est aussi affûté au service). Cela tombe bien puisque Rafael Nadal est le maître de la discipline. Il est loin de lâcher le morceau, même lorsqu’il perd une manche (et ce n’est pas Shapovalov qui dira le contraire). Pour voir Rafael Nadal lâcher prise, il faudrait kidnapper sa femme et le forcer à lever le pied. Non, sérieux Reilly, ne fait pas ça quand même.

Nous pouvons évidemment nous attendre à un tie-break dans cette rencontre. Mais je ne vois tout de même pas comment Rafael Nadal pourrait passer à côté de cette rencontre. L’exigence physique et mental qu’il devrait imposer à son adversaire devrait être en mesure de faire la différence.

Pronostic : Victoire de Rafael Nadal

Risque faible