Rotterdam (demi-finale) : Andrey Rublev – Stefanos Tsitsipas

Dernières confrontations

Ces deux joueurs du Top 10 se sont déjà affrontés 6 fois en matchs officiels. Il y a 3-3 dans ce face à face.

On notera que Stefanos Tsitsipas mène dans les confrontations en indoor (2-1), mais que nous avons systématiquement assisté à des rencontres accrochées. Pile ou face ?

Historique dans ce tournoi

Andrey Rublev joue ce tournoi de Rotterdam pour la troisième fois de sa carrière. Il n’avait jamais réussi à dépasser les 1/4 de finale jusqu’à cette année.

Stefanos Tsitsipas, quant à lui, participe à cet ATP 500 pour la quatrième fois de sa carrière. C’est également la première fois qu’il atteint les demi-finales. Avant cela, il n’avait pas réussi à passer le 2e tour.

Parcours dans cette édition

Pour en arriver là, Andrey Rublev a vaincu Marcos Giron, Andy Murray et Jérémy Chardy. Seul le Français a réussi à lui piquer un set (sur tie-break).

De son côté, Stefanos Tsitsipas s’est imposé face à Egor Gerasimov, Hubert Hurkacz et Karen Khachanov. Le Grec a perdu un set lors de ses deux dernières rencontres.

Analyse

Je m’attends à un match accroché, et pourquoi pas décousu, entre ces deux joueurs qui n’ont pas l’habitude de lâcher le morceau aussi facilement.

Je ne vois pas vraiment de vainqueur évident dans ce match. Je vais donc m’agripper à quelques petits éléments que je trouve en faveur d’Andrey Rublev.

Tout d’abord, cette rencontre s’annonce très physique et Stefanos Tsitsipas a passé beaucoup plus de temps sur le court. En effet, il est également engagé en double avec son petit frère. Cela lui fait pratiquement 9 heures de jeu depuis mardi, dont presque 4 heures vendredi. Andrey Rublev a joué un long match face à Jérémy Chardy (2h40), mais il a tout de même passé 3 heures de moins sur le court. Cela pourra donc avoir de son importance dans le cas où ces deux bonhommes s’engagent dans une troisième manche. Et il y en a souvent eu lors de leurs précédents affrontements.

Au service, j’ai trouvé Andrey Rublev légèrement plus solide. Le Russe sert en effet plus de premières, et elles sont généralement plus efficaces. Notons également qu’il réussit plus d’aces que son adversaire (23, contre 14 pour le Grec). Aussi, depuis le début de la semaine, ces deux bonhommes ne lâchent pas beaucoup de service. Rublev a perdu 31 % des balles de break qu’il a dû sauver, contre 38 % pour Tsitsipas.

Une grande partie de cette rencontre se jouera évidemment lorsque les échanges s’engageront. Dans ce domaine, nos deux bonhommes ont des armes sur lesquelles s’appuyer pour venir secouer l’autre. Stefanos Tsitsipas a cette capacité à prendre la balle tôt et à lâcher des coups explosifs des deux côtés (et son revers à une main long de ligne est un régal). Andrey Rublev, quant à lui, mise sur sa puissance pour étouffer ses opposants et réussir d’incroyable winners. Mais tout cela reste assez indécis étant donné qu’ils ont également effectué pas mal de fautes depuis le début de la semaine. Ça passe ou ça casse.

Je pense tout de même que l’exigence physique d’Andrey Rublev (s’il n’est pas lui-même grillé) pourrait faire beaucoup de mal à Stefanos Tsitsipas qui a déjà bien donné.

Pour finir, une statistique intéressante : Andrey Rublev a déjà joué 4 demi-finales dans un tournoi ATP en indoor, et il n’a jamais perdu à ce niveau de la compétition (il a soulevé le trophée à 3 reprises d’ailleurs). Quant à Stefanos Tsitsipas, il a déjà participé à 7 demi-finales indoor dans un tournoi ATP, et il en a déjà perdu deux. Soulignons enfin qu’il a toujours réussi à soulever le trophée lorsqu’il a été amené à jouer une finale ATP en indoor (5 victoires).

Je mise sur le physique et la puissance d’Andrey Rublev pour venir à bout de la fierté grecque.

Pronostic : Victoire d’Andrey Rublev

Risque élevé

Partagez
Tweetez
WhatsApp
Telegram